Qu'est-ce que la Ligue

Fondée en 1946 par le Belge Paul Van Zeeland, le Polonais Josef Retinger et le Néerlandais Pieter Kerstens - auxquels sont venus rapidement se joindre d'autres personnalités européennes, dont le Français Edmond Giscard d'Estaing, le Britannique Harold Butler et l'Allemand Herman Abs -, la Ligue Européenne de Coopération Économique a fêté en 2011 son 65me anniversaire.

Elle n'est pas un mouvement de masse, bien qu'elle ait figuré en 1948 à La Haye parmi les organisations fondatrices du Mouvement Européen (www.europeanmovement.eu). Elle n'est pas davantage un lobby qui défendrait les intérêts d'un secteur ou d'une profession particuliers, ni encore un think-tank capable de mobiliser des équipes de chercheurs. La Ligue pourrait se définir comme un "groupe de pression intellectuel" au service de la construction européenne, soucieux d'exercer sa mission en toute indépendance à l'égard des intérêts privés ou des pouvoirs publics. Cette mission comprend d'abord l'éducation européenne de ses membres par la circulation entre eux de l'information et l'organisation de débats sur les grands sujets européens.

Les membres de la Ligue, dans les pays d'Europe où elle est actuellement présente, sont issus principalement du monde économique et financier, mais aussi de la haute administration nationale et européenne et des milieux universitaire et politique. Ensemble, ils constituent un réseau européen dont le capital d'expertise et d'influence est important. La Ligue jouit à ce titre d'un statut consultatif auprès du Conseil de l'Europe et de la Commission Économique des Nations Unies.

Certes, l'Europe compte aujourd'hui de nombreux clubs, associations, et groupements divers poursuivant des objectifs similaires. La Ligue s'en distingue par le caractère très diversifié de ses membres, par la variété de leurs centres d'intérêt, et par un grand souci d'indépendance dans la formulation de leurs opinions. Ceci confère à ses débats internes une ouverture et une franchise que leurs participants trouvent intellectuellement stimulante, même si l'accord sur des positions unanimes est parfois difficile à obtenir. Mais ce sont cette diversité et cette indépendance qui incitent la Ligue à poser les bonnes questions et, dans les réponses qu'elle apporte, à privilégier l'intérêt commun européen.


Organisation et fonctionnement

La Ligue repose avant tout sur des comités nationaux, qui jouissent d'une grande autonomie dans le recrutement de leurs membres, dans la collecte de leurs ressources financières et dans l'organisation d'activités propres. C'est principalement par l'intermédiaire des comités nationaux que l'on devient membre de la Ligue et que l'on participe à ses activités nationales et internationales. Les citoyens de pays où la LECE ne dispose pas de section nationale, ainsi que les fonctionnaires d'institutions internationales ou européennes, peuvent devenir membres associés.

Le Conseil Central, instance dirigeante de la Ligue, réunit deux fois par an les présidents des comités nationaux en activité et des membres individuels élus pour leur implication dans la vie de la Ligue, sous la houlette du Président international. Il est seul habilité à arrêter des résolutions au nom de la Ligue et à en assurer la diffusion par tous les moyens qu'il juge utiles.

C'est également en son sein que sont débattus et approuvés les programmes des commissions de travail de la Ligue et que leurs réalisations sont évaluées. Ouvertes à tous les membres de la Ligue, ces commissions sont actuellement au nombre de six et couvrent différents domaines de l'activité et de la coopération économiques en Europe: Agriculture, Economique et Social, Infrastructures, Méditerranée, Monétaire, Voisinage. Ce sont elles qui assurent l'essentiel du travail de réflexion de la Ligue ainsi que l'élaboration de ses prises de position qui donnent lieu à diverses publications. Elles font fréquemment appel à des experts externes pour introduire les sujets qu'ilsexaminent. Les commissions Monétaire et Méditerranée organisent de temps à autre des conférences qui sont ouvertes à un public plus large, en ce compris des non membres de la Ligue.

Le financement de la Ligue est assuré par les cotisations annuelles des comités nationaux.


Brochure

voir pdf